Visiter Lisbonne en 3 jours

Olá e bem vindo a Lisboa. Voilà le genre d’introduction qui démontre que nous avons appris quelques phrases en portugais durant notre séjour (ou alors j’ai totalemment tapé la phrase dans google traduction, oups). Cela fait également office d’introduction assez originale plutôt que le classique « bonjour et bienvenue à Lisbonne » (même si on est d’accord ça veut absolument dire la même chose, si on se fie à google traduction).

Alors, BONJOUR ET BIENVENUE À LISBONNE !

 

DSC_0928-2.jpg

 

Dans cet article, je vais essayer de vous apporter un maximum d’informations pour que vous puissiez préparer au mieux votre voyage à Lisbonne. Principalement les choses à faire, à voir, mais aussi où manger (car la bouffe c’est important), où manger, et où manger. Oui j’aime bien manger. Debout, assis, par terre, à l’intérieur, à l’extérieur, avec les mains, sans les mains, avec des couverts, juste une fourchette, ou deux fourchettes (pourquoi pas) … enfin vous avez compris.

Spoiler alert : Oui, il y a de la morue au menu (et ça rime en plus).

 


 

Jour 1 et 2 : Balade dans Lisbonne, les mollets vont chauffer

 

Il faut le savoir, Lisbonne est une ville qui se visite assez rapidement. Du moment que vous êtes équipés des dernières baskets Nike Pegasus ultratata sport 32VXR (édition spéciale ‘lookingforguillaume’) pour vos petits petons, vous pourrez déjà avoir un très bon aperçu du centre-ville en une journée. Mais attention, préparez vous à grimper ! La ville étant construite sur plusieurs collines, votre balade sera ponctuée de plusieurs montées et descentes; d’où l’importance des baskets !

 

DSC_1004-2

 

Pour ces deux journées, je vous propose quelques points d’intérêts à voir, de belles vues et bien sûr deux trois plats à déguster. Mais le plus important est de vous perdre ! Car la plus belle chose à voir à Lisbonne, c’est avant tout Lisbonne elle-même.

 

  • Arrête toi là c’est un endroit important, ah puis là aussi, et là, attend revient là c’est important aussi ! 

La Place du Commerce (Praça do Comércio), considérée comme la plus importante place de Lisbonne, rentre donc dans la catégorie « Arrête toi là c’est un endroit important … « . Elle a été pendant des décennies la porte de Lisbonne pour le commerce maritime. C’est aussi une très belle place avec son arche, sa statue équestre de Joseph 1er et ses bâtiments ornés de portiques sur 3 de ses côtés.

 

DSC_0945-2DSC_0959-2

DSC_0952-2

 

Vous êtes peut être passé à côté de l’Ascenseur Santa Justa (Elevador de Santa Justa), l’une des attractions touristiques les plus uniques à Lisbonne. Cet ascenseur est populaire car déjà il peut transporter ses passagers sur 45 m de haut (juste wahouuu !), et surtout l’extérieur de la structure de l’ascenseur est décoré de superbes arches et motifs géométriques de style néogothique, tandis que l’intérieur renferme deux superbes cabines en bois poli.

 

DSC_1013-2

 

Tout en haut se trouve une plateforme qui permet d’avoir une belle vue sur le centre de Lisbonne mais bien sûr, l’entrée est payante. Étant donné que d’autres points de vues sont tout aussi jolis et gratuits, nous n’avons pas trouvés utile de monter là haut.

 

DSC_0999-2

 

Toute visite à Lisbonne n’est pas complète sans la visite de son château ! Wrong ! La fausse bonne idée, à savoir la visite du château de Lisbonne, Le Castelo de São Jorge. L’endroit a subi d’importantes réparations vers les années 1940 et n’est plus vraiment fidèle à l’aspect historique du chateau. Vous pouvez tout de même y aller pour voir les murailles ainsi que la vue depuis sa place d’armes, mais vu que l’entrée est là aussi payante, je vous conseille de passer votre chemin sur cette visite.

Je vous propose maintenant de vous éloigner un peu du centre-ville de Lisbonne direction le quartier de Belém, à environ 20 minute en tramway. Mais avant d’arriver à destination, faites un crochet par la LX Factory. dans le quartier d’Alcântara. A la base une ancienne grande fabrique de tissus portugais, l’endroit à été réaménagé en un petit village à la mode, dans une ambiance « chicobohèmehipster » (j’ai vérifié, mot compte triple au scrabble).

 

DSC_0042-2DSC_0046-2DSC_0050-2

 

Vous y retrouverez des restaurants et des bars branchés (grâce à des prises murales) aux décorations originales, du street art, des boutiques de créateurs et stylistes ainsi qu’un espace de coworking. C’est un endroit assez petit qui se visite en une heure à peu près.

 

DSC_0053-2DSC_0054-2

 

Non loin de là se trouve le pont du 25 avril, un impressionnant pont qui ressemble comme deux gouttes d’eau à un autre célèbre pont (pas trop de répétition ca va).

 

DSC_0063-2DSC_0067-2

 

Une fois descendu du tram à Belém, vous vous retrouvez face à ce grand bâtiment, le Monastère des Hiéronymites (Mosteiro dos Jerónimos). Et je dois bien l’avouer, on est resté bouche bée devant ce monument. On avait jamais vu ce style d’architecture (style manuélin) avec tant de détails gravés dans la pierre. Puis il faut dire qu’il en impose par sa taille aussi. Immense. Vous pouvez visiter son église gratuitement, ce que nous avons fais, en revanche pour visiter l’intérieur du monastère, le prix d’entrée est d’une dizaine d’euros.

 

DSC_0087-2

DSC_0077-2

 

A quelques mètres du monastère se trouve un autre monument, moins impressionnant mais tout aussi imposant à voir. Le monument des Découvertes, un autre immanquable de Belém, est un monument orné d’immenses statues.

 

DSC_0097-2

 

Continuez votre balade du quartier le long du Tage, jusqu’à arriver à la fameuse Tour de Belém (Torres de Belém). Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, il s’agit donc d’une … tour ! Le monument fut construit à fin de servir à la fois de porte d’entrée à Lisbonne mais aussi de système de défense face aux envahisseurs.

 

DSC_0098-2DSC_0109-2

 

Avant de repartir dans le centre-ville de Lisbonne, arrêt obligatoire à la boutique qui vende les fameuses pastéis de Belém, que je vous parlerais un peu plus bas dans la rubrique « Miam miam j’ai faim ! ».

Si vous avez encore du temps libres, je vous propose tout simplement de vous balader dans le centre-ville, perdez-vous dans ses ruelles, prenez le temps d’observer l’architecture typique de Lisbonne, ses façades colorées, cherchez son street art et amusez-vous devant le linge, étendu aux fenêtres des gens, même quand il pleut et faites un saut dans son tramway.

DSC_0002-2DSC_0022-2

DSC_0030-2DSC_0036-2

DSC_0923-2DSC_0956-2DSC_0971-2

DSC_1001-2DSC_0929-2

DSC_0239-2

 

  • Miradouroooo ? Aaaaah d’accord, ce sont des points de vues donc ! 

Dans un souci de transparence avec vous, chères lecteurs plus fidèles que jamais, je dois bien le reconnaître, ce n’est qu’en fin de première journée que nous avons enfin compris la signification du mot « miradouro », à savoir « point de vue ». En même temps si personne nous préviens aussi …

Miradouro da Senhora do Monte : Vous disposerez d’une magnifique vue sur la ville et ses alentours. Attention ça monte un peu, mais en même temps si vous voulez une vue dégagée, faut être en hauteur. CQFD.

 

DSC_0250-2DSC_0266-2DSC_0268-2

– Miradouro de Santa Luiza : Une très jolie petite place avec des mosaïques et parterres de fleur. Vous aurez alors une vue très sympa sur le Tage. Allez y sois très tôt le matin ou le soir car assez populaire donc beaucoup de touristes.

 

DSC_0916-2

– Zambeze restaurant : Il ne s’agit pas vraiment ici d’un miradouro, mais plutôt d’une terrasse de restaurant, mais dont la vue est à couper le souffle sur les toits de Lisbonne.

 

DSC_0013-2

DSC_0240-2.jpg

 

Jour 3 : Embarquement immédiat pour Sintra, non loin de Lisbonne

 

Quand on évoque Lisbonne et sa région, une ville revient souvent à nos oreilles : Sintra. La vieille ville pittoresque renformant des palais extraordinaires et chargée d’histoire, et également classée au Patrimoine Culturel de l’Humanité par l’Unesco, pour l’information. Du coup forcément on avait hâte de voir à quoi ça ressemblait, et apparemment on était pas les seuls ! Située à environ 25 km de Lisbonne, on a dû prendre un train de banlieue depuis la gare de Rossio, et le moins que l’on puise dire, c’est qu’il était plein à craquer.

 

DSC_0116-2

 

45 minutes plus tard, terminus tout le monde descend ! 10 minutes plus tard, on sort enfin de la gare (effectivement il y a du monde). Première constatation, on se dit que les mollets ont pas finis de chauffer car, comme Lisbonne, Sintra est construite sur une colline, et forcément la visite la plus intéressante, le palais national de Pena (Palácio nacional da Pena), se trouve tout en haut.

Pour le rejoindre, deux options. La manière simple qui consiste à prendre le bus depuis la gare qui te mènera jusqu’en haut, soit tu décides de sortir les mollets et c’est parti pour une petite grimpette 45 minutes. Forcément on a choisi les mollets.

Le palais national de Pena, l’attraction incontournable de Sintra

Une fois arrivé là haut, vous aurez le choix entre la visite seule du parc de Pena ou la visite du parc couplée à la visite du palais. Après plusieurs avis, on décide simplement de visiter le parc et donc de voir le palais juste de l’extérieur. En même temps quand on vois le palais on comprend pourquoi. Assez originale. De toute les couleurs et d’à peu près tous les courants et styles architecturaux possibles, c’est limite le château de la belle au bois dormant auquel nous faisons face (vous avez vu la référence Disney là, je connais mes classiques tout de même). L’endroit est vraiment incroyable et pour sûr très atypique. Je crois que j’ai dû exploser mon compteur photo tellement ce palais se photographie sous tous les angles possibles.

 

DSC_0132-2DSC_0152-2DSC_0154-2DSC_0156-2DSC_0164-2DSC_0179-2

 

Après en avoir pris plein les yeux, on part à la découverte de la Quinta da Regaleira.

Quinta da Regaleira, la balade reposante dans les jardins de Sintra 

La Quinta da Regaleira est un lieu surprenant et mystérieux à la fois. C’est un mélange de pierres, de lacs, de fontaine et de cascades, le tout posé sur un monde souterrain dantesque. L’entrée est également payante mais la balade vaut vraiment le coup si l’on recherche une parenthèse de calme et de sérénité à travers un écrin de verdure.

 

DSC_0191-2DSC_0229-2

 

L’attraction principale de ces jardins est le puit initiatique (poco iniciático), un escalier en forme de spirale d’un peu moins de 30 mètres de hauteur, qui, s’enfonçant dans la terre, exprime la symbolique de la vie et la mort, du paradis et de l’enfer, que l’on traverse en passant pas plusieurs étapes, représentées par les étages. Apparemment. 

 

DSC_0194-2DSC_0208-2

 

Avant de quitter les lieux, admirez le palais qui est une véritable œuvre d’art en soi.

 

DSC_0233-2DSC_0223-2

 

  • Miam miam j’ai faim ! 

Time Out Market

Vous cherchez un endroit où manger mais vous êtes pas d’accord sur le choix de la nourriture. Parfait ! Le TIME OUT MARKET est le lieu idéal pour cela.

Le principe est simple, le Time Out Market est un grand « marché » couvert, constitué d’une trentaine de petits kiosques. Ceux-ci sont alignés les uns à côté des autres, sur les 4 côtés du marché. On y achète exclusivement à manger et à boire, avec la possibilité d’acheter des spécialités régionales entre autres. Une fois que l’on a fait son choix, on peut alors manger au milieu du marché, sur de grandes tables.

 

DSC_0967-2DSC_0966-2

 

À savoir que chaque restaurateurs qui figurent au Time Out Market sont triés au préalable par un jury en fonction de la qualité des plats qu’ils présentent.

Pour nous, notre choix s’est porté sur un petit kiosque vendant des plats à base de morue, puis pour le dessert nous nous sommes laissés tentés par un petit pastel de nata pastéis de nata), spécialité d’ici.

Pastels de Nata

Les pastels de nata sont des pâtisseries typiques de la cuisine portugaise. Ils s’agit d’une sorte de petit flan qu’on peut déguster avec un peu cannelle sur le dessus. Il faut différencier deux sortes de pastels. Celles que l’ont retrouvent un peu partout, à savoirs les pastels de Nata et celles que l’ont retrouvent dans la boutique officielle de belém, les pastels de Belém (que je vous parlais un peu plus haut).

 

DSC_0070-2DSC_0969-2

 

Pour la petite histoire :

Au début du XIXe siècle, à Belém, près du “Mosteiro dos Jerónimos” (Monastère des Hiéronymites), se trouvait une raffinerie de sucre de canne, associée à un petit magasin de commerce en tout genre. Suite à la révolution libérale de 1820, tous les couvents et monastères du pays furent fermés en 1834 le clergé ainsi que ses travailleurs expulsés.

Toutefois, afin de subsister, un des anciens occupants du Monastère décida, 1837, de vendre, dans ce même petit magasin, des tartelettes issues de la recette originale du monastère et rapidement appelées “Pastéis de Belém” (Pastels de Belém).

A l’époque, Belém était éloignée de Lisbonne et le parcours se faisait par bateau à vapeur. Cependant, la somptuosité du “Mosteiro dos Jerónimos” et de la ” Torre de Belém” attirait beaucoups de visiteurs qui se sont rapidement habitués à savourer les délicieuses tartelettes du Monastère.

En 1837 débuta La confection des “Pastéis de Belém” dans les installations annexes de l’ancienne raffinerie, selon l’antique “recette secrète” originaire du monastère, fut depuis, transmise aux maîtres-pâtissiers successifs et exclusivement connue de ces derniers qui continuent aujourd’hui à les confectionner de façon artisanale dans “l’Atelier du Secret”.

Cette recette reste immuable. En fait, grâce au savoir-faire de ses maîtres-pâtissiers et au choix judicieux de ses ingrédients, les “Pastéis de Belém” offrent toujours la seule et unique saveur de la pâtisserie portugaise d’autrefois.

Vous ne pouvez pas quitter non plus Lisbonne sans avoir goûté aux pastels de Bacalhau, notamment celles de la Casa Portuguesa.Véritable classique de la gastronomie au Portugal, ces beignets de morue fourrés au fromage de brebis sont un délice pour les papilles. Vous retrouverez plusieurs de ces boutiques dans le centre de Lisbonne.

Vous voulez écouter du fado tout en profitant d’un bon repas ? Nous avons l’endroit. Le Fado Ao Carmo. Mais déjà c’est quoi le fado ? Il s’agit d’un genre musical portugais traditionnel et très ancien, généralement composé d’un chanteur ou chanteuse, avec deux ou trois personnes avec instruments (principalement la guitare). C’est pour nous un incontournable quand l’on vient en visite à Lisbonne. Le restaurant quand à lui n’est pas très grand, pour garder justement une bonne acoustique pour le chanteur, et très bien agencé pour que tout le monde puisse profiter du spectacle. La nourriture quand à elle n’est pas incroyable mais pour le prix cela reste convenable.

 

DSC_0992-2

 

Si vous voulez manger un maximum de choses typiques du portugal, rendez vous au Rosa Da Rua. Il s’agit d’un restaurant portugais avec buffet à volonté. Le lieu est chaleureux avec une ambiance reposante et calme. Et en plus pas trop cher. Parfait pour un repas en amoureux.

Pour ceux dont le petit déjeuner se compose forcément d’un bol de céréales (et même pour les autres), poussez la porte du Pop Cereal Café Lisboa, un bar à céréales à la décoration … originale.

 

DSC_0037-2

DSC_0039-2DSC_0041-2

 

En résumé, Lisbonne est une ville qui se vit plus qu’elle ne se visite. Malgré quelques attractions touristiques, n’hésitez pas à vous rendre à Sintra pour profiter des ses palais magnifiques. Je vous conseille également d’aller écouter du fado, cela reste pour nous une des plus belles découvertes culturelles de Lisbonne. À bientôt, Guillaume.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 commentaires sur « Visiter Lisbonne en 3 jours »

  1. Salut guillaume trop bien Lisbonne ça nous donne envie d y aller holala tous ces voyages à faire on sait pas ou partir en premier tous ces lieux nous donnent envie c est top bravo

    Envoyé depuis mon appareil mobile Samsung.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s