Visiter New York City en 4 jours (partie 2)

Suite et fin de l’article sur la visite de New York City en 4 jours. Dans cette deuxième partie, encore de belles choses à voir telle que la Statue de la Liberté ou encore l’Empire State Building. Et après déjà 2 jours à avoir arpenter les rues de cette ville, le constat est simple, NYC c’est Fucking amazing !  

 

DSC_0679-2


Jour 3 : Un jour sombre, des marches et un gratte-ciel emblématique

09 : 00 am / Mémorial et musée du 11 septembre 2001, en plein cœur des attentats

Ce matin nous nous rendons sur les lieux où se sont déroulés une partie des attentats du 11 septembre 2001. Je dis bien une partie car il faut se rappeler que l’effondrement des deux tours du Wall Trade Center n’est pas le seul attentat auquel ont fait face les Etats-Unis. Il ne faut pas oublier qu’un troisième avion s’était écrasé sur le Pentagone ce jour-là et qu’un quatrième s’était également crashé avant d’atteindre Washington DC.

Construit en mémoire de toutes les victimes des attentats du 11/09, à l’endroit même où se trouvait les tours jumelles, le mémorial est un rappel constant des évènements du passé. Pour symboliser cela, 2 immenses bassins avec en leur centre une chute d’eau représentant la chute des deux tours.

 

DSC_0192-2

 

Si vous voulez approfondir votre visite, vous pouvez vous rendre au musée du 11 septembre, qui se trouve sous le mémorial et dont l’entrée (payante) se situe juste à côté.

Pour l’avoir fait, c’est une visite très intéressante et très émouvante. Vous y découvrirez des effets personnels retrouvés dans les décombres, un impressionnant camion de pompier détruit par les gravas ou encore les enregistrements des personnes à bord du quatrième avion, appelant leurs proches …

 

DSC_0542-2DSC_0540-2

 

Comptez environ 2-3h de visites pour prendre le temps de voir un maximum de choses.

 

01 : 00 pm / Shake Shack pour le burger et Magnolia Bakery pour le cupcake

Après une matinée forte en émotions que diriez-vous de reprendre des forces avec un bon burger. Mais attention je vous parle pas d’un vulgaire burger préparé par tonton Marcel durant la pub d’Amour Gloire et Beauté. Non, moi je vous parle de Shake Shack, l’enseigne de restauration rapide, basée essentiellement à NYC, qui est réputé pour ses burgers de qualités.

Direction le Madison Square Park, juste à côté du Flatiron Building, pour pouvoir dégustez votre burger. De plus, l’endroit met à disposition des tables et des chaises pour profiter par la même occasion du parc, ce qui est parfait quand il fait beau.

 

DSC_0560-2DSC_0566-2

 

En général un burger suffit, accompagné de frites, mais si comme nous un petit creu vous guette, gardez vous d’en commander un deuxième et finissez plutôt par un cupcake. Là encore, je vous parle pas du cupcake préparé par tata Yvette durant la pause des feux de l’amour. Non, moi je vous parle des cupcakes de Magnolia Bakery, une petite pâtisserie située dans Greenwich Village. Vous pouvez y aller les yeux fermés, vous ressortirez forcément avec quelque chose de bon.

 

DSC_0574-2

DSC_0582-2

 

Bon, il faut le reconnaître, tout ça n’est pas très light, alors que diriez-vous d’une petite balade pour bien digérer. Ca tombe bien, la High Line se trouve juste à côté.

 

03 : 00 pm / La High Line, balade nature entre les buildings de la city

La High Line est une ancienne voie ferrée aérienne (à quelques mètres du sol), reconverti en une promenade verte qui traverse plusieurs quartiers dont Meatpacking District et Chelsea. Avec ses 2,3 km de longueur, c’est un oasis de verdure slalomant entre les buildings et les rues de Manhattan et offrant différents points de vues uniques.

 

DSC_0599-2

DSC_0600-2DSC_0616-2

 

Comptez environ 30 minutes pour parcourir la High Line de bout en bout. Aller jusqu’au bout et vous arriverez dans le quartier d’Hudson Yards pour finalement tomber nez à nez avec The Vessel.

 

04 : 00 pm / The Vessel, des marches, des marches et encore des marches

The Vessel est une structure assez étrange qui orne la place principal d’Hudson Yards et est uniquement composée de … marches !

 

DSC_0656-2

 

Juste pour vous donner une idée du bidule (ou du machin), il s’agit d’un enchevêtrement de 154 escaliers et de 2 500 marches, qui s’élève à un peu plus de 45 m de haut. Comme nous sommes de grands fans du montage d’escaliers en extérieur, nous sommes montés tout en haute de la structure, et il est vrai que la vue est assez sympa depuis les hauteurs. Mais ce n’est pas une visite indispensable, le plus intéressant restant la structure en elle même. Mais bon c’est gratuit alors …

 

DSC_0623-2DSC_0632-2DSC_0622-2

 

Après être montés à environ 45 m de haut, on était chaud patate, on s’est dit pourquoi pas grimper à 381 m de haut.

 

05 : 00 pm / L’empire State Building, LE gratte ciel de New York City

Surement le building le plus connu à NYC, L’Empire State Building (ou EMPI pour les intimes) est un immeuble de 381 m de hauteur. Je vous rassure, nous n’avons pas pris les escaliers pour monter, en effet nous sommes de grands fans du montage d’escaliers certes, mais en extérieur ! Donc du coup ascenseur. Malgré le coucher du soleil, la lumière du jour était encore présente à notre arrivée. Juste assez pour voir la ville s’éclairer de toute ses lumières alors que la nuit tombait petit à petit.

 

DSC_0676-2DSC_0681-2DSC_0706-2DSC_0725-2

 

Ce genre de moment restera à jamais graver dans nos mémoires. Le prix d’entrée est assez cher en effet mais cela vaut définitivement le coup ! Dans l’idéal, essayer d’arriver en fin de journée, pour pouvoir avoir une vue de jour et de nuit. Essayer de ne pas prendre trop de photos pour profiter un maximum du moment, moi j’avoue j’ai pas vraiment réussi, tellement je voulais immortaliser la beauté du lieu, oups.

 

DSC_0736-2

 

07 : 30 pm /  Luke’s Lobster pour la skyline et le homard et Le Boudoir pour le speakeasy et le cocktail

Luke’s Lobster

Retournons du côté de Brooklyn pour terminer cette journée. Après avoir apprécier un bon burger ainsi qu’un bon cupcake de NYC, que diriez-vous d’un bon lobster roll (guédille de homard). C’est une sorte de sandwich, d’origine nord américaine, à base évidemment de homard et de pain à hot dog. Selon les avis les meilleurs se trouve chez Luke’s Lobster, celui qui se trouve juste en dessous du Brooklyn Bridge.

Par contre, attendez vous à payer assez cher, environ 20 dollars pour la guédille seul. En revanche vous pourrez vous assoir dehors sur les tables mis à disposition par l’établissement (un peu comme le Shake Shack au Madison Square Park, à savoir un comptoir pour commander et des tables pour manger uniquement dehors), et vous aurez face à vous une magnifique vue sur la skyline de Manhattan.

 

DSC_0749-2

 

Le Boudoir

Et enfin direction Le Boudoir pour déguster un cocktail de qualité. Ce bar est particulier car il s’agit d’un speakeasy, ces bars clandestins qui vous ramènent dans les années 20 au temps de la prohibition. Mais la particularité de ce speakeasy est qu’il se démarque de cette tendance générale « prohibition », et te fait voyager plus de deux siècles en arrière, au domaine royal de Versailles, chez cette bonne vieille Marie-Antoinette.

 

screen-shot-2017-02-07-at-2-44-33-pm

 

Alors certes, s’il s’agit là de votre première sortie dans un speakeasy, ce n’est peut être pas la meilleure adresse pour avoir ce côté « prohibition américaine », mais pour une ambiance froufrou, révolutionnaire, avec du Yves Montant et Gainsbourg en musique de fond, c’est l’endroit parfait.

Puis, forcément, speakeasy oblige, l’entrée est cachée. On pousse d’abord la porte du restaurant français, Chez Moi, puis vous verrez une étagère de bibliothèque sur votre gauche. Là, vous n’aurez plus qu’à la jouer façon manoir de Batman et pousser l’étagère qui te mènera jusqu’au Boudoir en sous-sol. Et juste pour ça, c’est la classe !

 

screen-shot-2017-02-07-at-2-44-47-pm

 

 


Jour 4 : Liberté en vue, naissance du street art, et départ en plein cœur

09 : 00 am / La Liberté éclairant le monde, avec sa petite torche

Pas de préliminaire ce matin pour cette dernière journée, on s’attaque direct à du lourd, à savoir une certaine Statue de la Liberté, une bonne dame de 46, 05 m de haut en cuivre patiné de vert-de-gris. Pas besoin d’un résumé, tout le monde connaît ce monument, parmi les plus célèbres des Etats-Unis.

 

DSC_0794-2

 

Malgré sa « petite » taille, nous avons été émerveillés de pouvoir apercevoir enfin de nos propres yeux ce monument, que l’on peut voir dans les films américains à NYC.

Concernant les formules pour visiter la Statue de la Liberté, 3 options s’offrent à vous :

  • Le ticket simple qui te permet de te rendre sur l’île, Liberty Island
  • Le ticket combo qui te permet de te rendre sur l’île et de monter jusqu’au socle de la Statue (au même prix que le ticket simple)
  • Le même ticket que le combo, mais en plus tu peux monter jusqu’à la couronne de la madame (tickets à réserver 2-3 mois à l’avance car les places sont limitées)

 

DSC_0788-2

 

Comme nous avions l’intention de faire également Ellis Island, nous avons réservés un ticket via un tour opérateur pour faire les deux à la suite, vu que le ferry menant à l’île de la Statue mène ensuite à Ellis Island avant de rentrer sur Manhattan.

 

10 : 30 am / Ellis Island, la porte d’entrée de l’Amérique 

Ellis Island abrite le Musée de l’Immigration, qui retrace l’histoire de cette île qui représentait au début du XXème siècle l’entrée principale de nombreux immigrants arrivant à New York pour vivre leur rêve américain.

 

DSC_0812-2.jpg

 

La visite est vraiment intéressante, je vous conseille vivement de la faire, d’autant plus que les casques audios sont gratuits. Cela permet de comprendre parfaitement les conditions d’arrivées sur l’île à l’époque, les critères pour pouvoir passer en Amérique, et tout ce qui s’en suivait.

Saviez-vous qu’Ellis Island était auparavant surnommée The Island of Tears, autrement dit « l’île aux pleurs » en référence aux immigrants qui étaient refusés à cause de raisons médicales, par exemple (ils étaient environ 2%).

 

01 : 00 pm / Les énormes bagels de chez Murray’s Bagels 

C’est l’heure du lunch, alors on continu notre tour culinaire avec cette fois ci les meilleurs bagels de NYC. Donc vous l’aurez compris, pas les bagels que papy René prépare devant question pour un champion. Non, je vous parle de ceux de chez Murray’s Bagels. Un seul te suffira pour combler ta faim tellement la taille est impressionante. Puis que dire du goût, chaque bouchée t’envoie un peu plus près des étoiles. Je vous invites à faire quelques minutes de marche pour rejoindre le Washington Square Park pour manger votre bagel, un parc très sympa quand il fait beau pour profiter de l’atmosphère new-yorkaise. Tu croiseras peut être l’homme aux pigeons ou l’homme au piano qui sait.

 

DSC_0818-2DSC_0819-2

 

02 : 30 pm / Bushwick et Williamsburg, deux quartiers à visiter dans Brooklyn

Bushwick, le quartier street art

Cet après-midi on s’écarte un peu de Manhattan direction le quartier de Bushwick avec tout ses graffitis sur les murs. Bon j’avoue dis de cette façon, ça fait un peu rebelles de la forêt qui s’amusent à gribouiller des murs et ça donne pas envie. Alors on va plutôt parler de Street Art, à savoir « art de rue ».

Avant considéré comme un quartier un peu dangerous (crimes violents, trafic de drogues, guerres de gangs, etc … à l’inverse du monde des bisounours en gros), Bushwick est, depuis le début des années 2000, devenu un quartier beaucoup plus paisible attirant bon nombres de touristes venus admirés les grandes fresques affichées sur les murs. Et on doit reconnaître qu’il y a quand même de sacrés pépites à observer !

 

DSC_0825-2DSC_0846-2

 

Si toi aussi, l’enfant avec les grandes oreilles te fait penser à Dewey dans Malcolm, merci, nous ne sommes donc pas les seules !

La meilleure façon de voir cet « art de rue » est de descendre à la station de métro Jefferson St et remontez la rue du même nom en direction de St Nicholas Avenue. Pour voir d’autres fresques, vous pouvez continuer en remontant Troutman Streets.

 

DSC_0831-2DSC_0836-2DSC_0839-2

 

Une fois votre envie de mural rassasiée, reprenez le métro direction Williamsburg.

Williamsburg, le quartier en pleine émergence 

Avant considéré comme un quartier un peu dangerous (crimes violents, trafic de drogues, guerres de gangs, etc … à l’inverse du monde des bisounours en gros), Williamsburg est, depuis la fin des années 1990, un quartier en constante progression. De plus en plus de street art, des bars et des cafés hipsters à chaques coins de rue, des petites boutiques, l’ambiance du quartier attire toujours plus de monde.

 

DSC_0861-2

 

Prenez le temps de vous balader, principalement en remontant la Bedford Avenue, en rentrant dans les boutiques en tout genre, à la recherche pourquoi pas d’un cadeau à ramener.

 

DSC_0862-2

 

Envie d’un bon milkshake ou d’un bon café, essayer Davey’s Ice Cream pour l’un et Hardwater Coffee Co. pour l’autre, les deux se trouvant sur Bedford Avenue. Remontez ensuite jusqu’à la murale « Mona Lisa of Williamsburg », qui représente le portrait d’une jeune fille peint en 2014 sur un immeuble de 4 étages.

 

DSC_0851-2DSC_0855-2DSC_0871-2DSC_0874-2DSC_0866-2DSC_0868-2

 

Si vous décidez ensuite de retourner sur Manhattan, prenez le Williamsburg Bridge à pied, qui est beaucoup moins fréquenté que le Brooklyn Bridge mais très sympa à faire quand même avec sa couleur rose (les barrières de sécurité au niveau du passage piéton) et son architecture assez originale. Etant donné l’heure et que c’était notre dernier jour, nous n’avons pas pu le faire car nous devions retourner chercher nos valises à notre airbnb du côté de Boreum Hill, à Brooklyn.

Mais avant il fallait bien finir notre périple par un bon repas pour ne pas rentrer le ventre vide. Notre choix s’est donc très vite porté sur la pizza. Oui mais pourquoi un plat italien me direz-vous, on est à New York. Tout simplement car on sait que beaucoup d’italiens ont immigrés au Etats-Unis. De là à inscrire la pizza comme un plat à manger à New York ? Peut-être pas, mais on aime bien la pizza alors …

 

06 : 30 pm / Juliana’s Pizza, parmi les meilleurs pizzas de NYC

Situé dans le quartier de Dumbo, au bout du Brooklyn Bridge, Juliana’s Pizza offre des pizzas de la taille d’un éléphant. Si vous êtes deux, prenez la grande, elle vous suffira largement.  Nous y sommes aller tôt, vers 18h30 pour éviter la foule de monde qu’il peut y avoir généralement le soir pour l’heure du diner.

 

09 : 00 pm / Times Square, le cœur de la surconsommation, on a retrouvé les gens !

Après un rapide passage à notre airbnb pour récupérer nos valises, nous sommes donc de retour à Times Squares, l’arrêt de bus se trouvant à quelques minutes à pied de là.

 

DSC_0898-2

 

Et cette fois c’est la bonne, alors qu’il n’y avait personne à notre arrivés il y a 4 jours, désormais l’endroit est noir de monde, ce qui nous rassure en quelques sortes. L’ambiance n’est plus du tout la même, le lieu prend vie grâce à cette foule, et nous nous rendons vraiment compte de l’endroit où nous sommes, à Times Square … à New York City ! 

 

DSC_0903-2DSC_0905-2

 

Nous finissons donc notre périple de 4 jours, ici, sur cette place, surnommée le Carrefour du Monde.

Merci  New York, à bientôt !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un commentaire sur « Visiter New York City en 4 jours (partie 2) »

  1. Coucou Guillaume parfait cet article comme d habitude merci de nous avoir fait visitez New York de notre canapé bisous à toi et bonne soirée les photos sont très jolies cool

    Envoyé depuis mon appareil mobile Samsung.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s