Tongariro Northern Circuit – Great Walk

Carte de la randonnée : 

Quoi ? Tongariro Northern Circuit

Où ? Tongariro National Park, île du Nord, Nouvelle-Zélande

Quand ? Du mercredi 19 au samedi 22 décembre 2018

Niveau ? Confirmé

Parcours ? Boucle avec différent point d’entrée

Distance ? 45 km

Durée ? 3 à 4 jours

Inscription et frais ? Réservation à l’avance obligatoire entre le 19 octobre et le 30 avril, 32 dollars NZ / hut et/ou 15 dollars NZ / campsite

Les + ? Les paysages volcaniques, Emerald Lakes, Taranaki Falls, Tama Lakes

Les – ? Les courtes distances entre certaines huts et campsite

Mes conseils ? Pensez à prendre des vêtements chauds et froids (coupe-vent, bonnet, casquette, gants, crème solaire, etc …) car le temps peut vite changer, que ce soit été ou hiver

Hey toi petit Frodon Sacquet que tu es ! J’espère que tu n’as pas oublié ton anneau, tu sais l’anneau unique qui a été créé pour les gouverner tous ! Tu es sûr de bien l’avoir avec toi ?!

Il y a intérêt, je ne vais pas traverser tout le Mordor, direction la « Montagne du Destin » et me rendre compte à l’arrivée que t’a oublié l’anneau chez toi !

Bien sûr, si tu n’as pas vu les films du « Seigneur des Anneaux » tu n’a pas dû comprendre grand chose à tout ce charabia. Si tu les as vus, bienvenue au Tongariro Northern Circuit mon petit hobbit !

 


 

Le Tongariro Northern Circuit est une randonnée de 3 ou 4 jours qui contourne le Mont Ngauruhoe, un volcan actif du Parc National de Tongariro. A travers ce parcours, on peut y apercevoir des cratères, des lacs aux couleurs émeraudes, des zones géothermales et même des vallées glacières.

Le Mont Ngauruhoe est un volcan au cône volcanique parfait. Ce pourquoi il a été choisi pour représenter la fameuse Montagne du Destin dans « Le Seigneur des Anneaux ». Alors que le parc quant à lui représente le Mordor dans le film.

Bien qu’il soit au repos pour le moment, ce volcan est le plus actif de Nouvelle-Zélande avec 61 éruptions depuis 1839.

Parcouru dans son intégralité, le sentier représente à lui seul 45 km. Le deuxième jour de randonnée suit la célèbre Tongariro Alpine Crossing, qui est sûrement la randonnée à la journée la plus connue de Nouvelle-Zélande.

Le Tongariro National Park étant classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, il est aussi un lieu extrêmement sacré par les Maoris.

Malgré ses airs de paysage lunaire (on se croirait dans « Tintin Objectif Lune » !), la faune et la flore y sont abondantes et on y trouve même les uniques chauves-souris de Nouvelle-Zélande.

Il s’agit donc d’une boucle au départ de Whakapapa Village, mais il existe d’autres points d’entrée : par Mangatepopo Road End, depuis Waihohonu Tramping Track, et depuis Ketetahi Road End.

 


 

Jour 1 – Whakapapa Village à Mangatepopo Hut 

 

DSC_0405

 

Il est 8h30, comme toujours le sac est sur le dos, remplis de provisions pour tenir durant ces 4 jours, et je sens déjà le pouvoir de l’anneau s’emparer de moi … je ne devrais pourtant atteindre la Montagne du Destin que demain en fin de mâtiné … heureusement je ne suis pas seul, Samwise Gamgee m’accompagne.

Autant pour moi, en raison d’une vilaine toux, le grand Samwise Gamgee a malheureusement dû décliner mon invitation en terre Mordor. Mais heureusement pour moi, la courageuse et mystérieuse Julie Chumbinho, fille de la Comté, s’est portée volontaire dans cette dangereuse quête !

Vous me le dites si j’en fais trop hein 😉 

Nous nous lançons donc à travers de grandes étendus de plaines avec un épais voile nuageux au loin, pour ce premier jour, la météo sera plutôt clémente, même si malgré tout la vue sur les montagnes est voilée.

 

DSC_0410DSC_0409DSC_0450

 

Après quelques minutes de marche, nous choisissons de faire un petit détour de 40 minutes pour rejoindre les Taranaki Falls, magnifique chute d’eau de 20m, connu notamment car ayant servi de lieu de tournage pour une scène du deuxième volet de la saga du « Seigneur des Anneaux » (la scène où Smeagol mange un poisson).

 

DSC_0417DSC_0428

 

Ce sera le seul vrai point d’intérêt de cette journée, le reste du sentier ne faisant que parcourir de grande étendus de terres désertiques, érodés par le temps, avec des traversés de cratères et cônes volcaniques, avec une belle palette de couleur, donnant un aspect sauvage à l’endroit.

 

DSC_0440DSC_0412

 

Après seulement quelques petites heures de marche (4h avec le détour) et 9,4 km parcourus, nous atteignons Mangatepopo Hut. Après avoir monté la tente et un bon petit repas, il est enfin temps de … bah … de pas faire grand chose en faite, étant donnée qu’il est seulement 14h. En effet le point noir de cette randonnée est que si vous la réalisez en 4 jours, la première journée est très courte. Donc si vous ne voulez pas vous retrouvez à faire une cinquantaine de partie de Uno durant tout une après-midi, je vous conseille de partir plus tard que nous.

 

DSC_0469

 

Nous avons donc eu le temps de faire connaissance avec la plupart des résidents de la hut et du campsite. Durant ces quatre jours, nous avons été accompagnés d’italiens, d’anglais, de suédois, de canadiens et de néo-zélandais. Pas un français ! A part la mystérieuse fille de la Comté bien entendu.

Avant de se coucher le shérif texas ranger de la hut nous prévient que le temps pour demain ne sera un pique-nique, et que le mieux pour éviter la pluie sera entre 6h et 12h.

– Spoiler ! il s’est légèrement trompé – 

Dernier coup d’œil sur l’anneau, mon précieux … et le sommeil m’emporte.

 


 

Jour 2 – Mangatepopo Hut à Oturere Hut

Pour ce deuxième jour, nous nous levons donc au aurore, à 6h du matin dans l’idée de profiter un maximum du beau temps. Après un bon petit porridge qui cale pas du tout, et bien trop mauvais, nous rejoignons le Tongariro Alpine Crossing sous un temps couvert mais sans pluie.

20 minutes plus tard, les enfers se sont déchaînés ! Normal, nous approchons de la Montagne du Destin, à croire que Dame Nature elle même ne souhaite pas voir l’anneau unique détruit.

 

DSC_0482DSC_0484DSC_0489DSC_0502

 

C’est donc sous une pluie diluvienne, accompagnée de vents puissants, que nous attaquons l’ascension du Te Arawhata, juste à côté de la magnifique montagne du Destin, jusqu’au sommet du Red Crater. La montée est rude et difficile, surtout pour la fille de la Comté, mais nous arrivons enfin en haut sur les coups de 11h, au dessus même des nuages. L’ascension en valait vraiment la peine lorsque la vue se dégage pour laisser place à un magnifique paysage volcanique.

 

DSC_0503

 


 

C’est à ce moment là que l’anneau, mon  précieux …, me chuchota à l’oreille. Je ne pourrais vous dire ce qu’il m’a dit. Je n’ai pas pu m’en séparer … pourquoi m’en séparer … il est venu à moi … il m’appartient … t’es trop bête Frodon Sacquet … vive Gollum … Gollum président …


 

Après une petite descente assez ardue, le terrain étant très instable, nous arrivons au Emerald Lakes. Ce lac aux couleurs d’un bleu émeraude (d’où son nom) est comme un mirage dans ce paysage volcanique, une anomalie. Et pourtant d’autres lacs, moins éclatants que celui là, se partagent le décor à 1 800 m d’altitude.

 

DSC_0514DSC_0522DSC_0513

 

Puis c’est une longue descente qui s’ensuit à travers les terres désolées du Mordor, pour ensuite arriver devant des paysages lunaire et envoûtant, sous un soleil retrouvé (forcément vu que je n’ai pas jeté l’anneau, sacré Dame Nature).

 

DSC_0535DSC_0547DSC_0544

DSC_0558DSC_0567DSC_0578DSC_0588DSC_0590DSC_0592DSC_0594DSC_0607DSC_0611DSC_0619

 

Après environ 6h de marche, 12 km et une petite sieste devant la Montagne du Destin, nous arrivons enfin à la Oturere Hut.

 

DSC_0623

 

Un bon petit repas chaud (du riz cette fois, après les noodles), et il est déjà temps de s’endormir sous les étoiles du Tongariro National Park après une bonne journée de marche.

Malgré le mauvais temps du matin, c’est sans doute cette journée qui restera dans nos mémoires avec de magnifiques paysages.

 


 

Jour 3 – Oturere Hut à Waihohonu Hut

Pour cette troisième et courte journée de randonnée, c’est sur les coups de 9h que nous partons de la hut. Nous passons à travers un ensemble de vallée,  avec un environnement assez similaire avec ce à quoi nous avons été confronté hier en fin de rando.

 

DSC_0631DSC_0633DSC_0634

 

Principalement du sable et un paysage aride jusqu’à la traversé, en monté, d’une forêt dense et très sauvage.

 

DSC_0637DSC_0647DSC_0651

 

Après 8,1 km et 3h de marche, nous arrivons à la Whaihohonu Hut vers 12h.

 

DSC_0655

 

Comme pour la première journée, cette journée fut rapide, mais celle-ci a au moins eu le bénéfice de pouvoir proposer de petits détours pour en profiter un peu plus et ne pas se rejouer la scène du « 50 parties de Uno ».

Nous avons donc rejoins un petit étang à une vingtaine de minutes de la hut, puis en revenant, nous nous sommes également rendus à l’Historic Waihohonu Hut, qui est la plus ancienne hut de montagne de Nouvelle-Zélande.

 

DSC_0659DSC_0662DSC_0671

 

Ce fut la première hut construite dans le parc du Tongariro en 1904, et a été utilisée durant plus de 60 ans.

Nous y avons même aperçu un couple de fantôme encore en activité dans la hut, qui est considérée comme hantée.

 

DSC_0673DSC_0680DSC_0682

 


 

Jour 4 – Waihohonu Hut à Whakapapa Village 

Dernière journée de randonnée du Tongariro Northern Circuit, et la plus belle des journées en termes de météo.

 

DSC_0685

 

Nous finirons donc ces 4 jours de rando sous un soleil radieux. Ce qui nous laisse pleinement le temps de profiter de la vue du Mont Ngauruhoe et du Mont Ruapehu qui s’offre à nous et de prendre quelques photos de fin. Nous passerons également à travers de magnifiques vallées, toutes gorgées d’eau par la pluie tombée d’il y a deux jours.

 

DSC_0698DSC_0715DSC_0718

 

Après un détour d’une dizaine de minutes pour rejoindre le Lower Tama Lakes (le plus haut était à 1h de marche en détour, on a pas eu la motivation) et un petit casse-croute bien mérité, nous reprenons notre marche en avant jusqu’à repasser devant les Taranaki Falls pour enfin arriver à notre point de départ, où notre van nous attendais sagement depuis 4 jours, à savoir Whakapapa Village.

 

DSC_0729DSC_0735DSC_0739

 

Ce sont donc 4h30 de marche et 15,4 km qui s’ajoute à cette randonnée. Il nous aura donc fallu 17h30 pour parcourir l’ensemble de ces 45 km en 4 jours.

 

DSC_0744

Ps : J’ai bien gardé l’anneau … mon précieux … il est à moi …

Ps 2 : J’ai même pas vu Gollum !

Ps 3 : J’avais pas vraiment d’anneau dans ma poche.

Ps 4 : Notre prochaine Great Walk sera l’Abel Tasman Coast Track le 9 janvier 2019 !

Ps 5 : Elle devrait sortir d’ici 2020, patience.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s