Hobbiton, rendez-vous en terre du milieu

! Warning — Spoilers — Warning ! 

Cet article contient des références directes à la saga littéraire et cinématographique du « Seigneur des Anneaux » et du « Hobbit ».

Si vous n’avez pas lu les livres et/ou vu les films, je vous conseille de …  lire mon article quand même, car je n’écris pas pour rien non mais oh ! Et tant pis pour les spoilers !

Aujourd’hui nous visitons Hobbiton, le village reconstruis des hobbits. Mais si vous savez les semis-hommes ! Ceux avec des pieds gigantesques de la même taille de ceux que « Tahiti Bob » dans les Simpsons ! Ces petits personnages tout ridicules, voir inutiles qui font pourtant tout le sale boulot dans « Le Seigneur des Anneaux » à savoir trimbaler un foutu anneau pour le jeter en haut d’un volcan au bord de l’éruption ! Rien que ça !

Ca y est vous y êtes ? Bon !

Avant tout, il faut que vous sachiez que je ne suis pas un fan absolu (juste un peu) du « Seigneur des Anneaux » et du « Hobbit », mais étant en Nouvelle-Zélande, on s’est dit que c’était dommage de pas y faire un tour.

Après il faut dire que pour 84 dollars l’entrée il vaut mieux que ce soit cool. Bah manque de bol … attention spoiler … MOI J’AI PAS KIFFE DU TOUT !

Et je vais vous expliquer pourquoi. Mais je tiens à préciser que ce n’est là que mon avis personnel, cela reflète uniquement mon ressenti après cette journée.

Bienvenue à la Comté, lieu de tournage des trilogies The Lord Of The Rings et The Hobbit.

Quand les personnes chargées du repérage par Peter Jackson trouvèrent la ferme de la famille Alexander, avec ses 500 hectares consacrés à l’élevage bovin et ovin, il fut rapidement clair pour elles que c’était le site idéal pour son adaptation cinématographique de l’œuvre de Tolkien.

Cet endroit était déjà la comté, patrie des hobbits, et Cul-de-Sac n’attendait que son don magistral de metteur en scène pour apparaître.

Hobbiton, Movie Set.

Hobbiton est donc le lieu qui a servi de tournage pour les scènes montrant « la Comté », qui est pour ainsi dire le village des hobbits dans la saga. Pour ces scènes, aucun fond vert ou trucages (à part pour deux ou trois petites choses), tout a été construit au naturel par l’imagination de Peter Jackons aKa le réalisateur des films, qui a lui même puisé cette inspiration dans les livres de Tolkien aKa l’auteur de cette fantastique saga.

DSC_0071

 

L’arrivée sur les lieux

Aucun moyen de se rendre sur les lieux de tournages par nos propres moyens. Pour cela, il faut se rendre à Shire’s Rest, à 5 minutes d’Hobbiton, un endroit qui sert à la fois de billetterie, de boutique souvenir et de bar. Tout est déjà pensé pour faire sortir l’argent du portefeuille. C’est ici que nous devrons attendre le bus pour nous emmener au village.

Il est 15h15 quand nous nous mettons dans la file d’attente pour monter dans le bus. Notre réservation étant pour 15h30, nous nous apercevons que des visites sont organisées toutes les 10 minutes car à 15h20 c’est la file d’à côté qui monte dans un bus direction le paradis l’enfer.

Vous suivez toujours ? 

En sachant que les bus sont d’environs 30 places et que chacun sont pleins, et que les rotations des bus se font toutes les 10 minutes, on imagine déjà un peu le nombre de personnes présente sur le site aujourd’hui …

Après 5-10 minutes de bus à travers les prairies verdoyantes de Nouvelle-Zélande, nous arrivâmes devant le panneau « Hobbiton » du site de tournage.

DSC_0069

 

La visite 

Nous rentrons donc dans le site par « la clairière de Gandalf » (si c’est pas mignon ça !), qui est l’endroit où Gandalf et Frodon arrivent en charrette au début du premier Seigneur des Anneaux (quoi vous ne vous rappelez pas ?!??! Ahah je déconne moi non plus !). Et devant nous, le fameux village de hobbit s’offre enfin à nous ! Ou plutôt devrais-je dire le fameux village de chinois ! Bon j’exagère un peu mais plus de la moitié des visiteurs étaient en tout cas d’origine asiatique. Non pas que ca me dérange mais ca perd un peu de son authenticité après coup. Un ras de marées de touristes, par groupe de 30 chacun, dans tout le village qui se balade, et aucun hobbit en vue, fichtre !

La visite n’étant même pas libre, nous sommes obligés de suivre un guide qui arrive malgré tout à nous faire un peu oublier le flot de personnes en nous comptant des anecdotes relatives aux tournages. Je dis bien un peu car chaques point d’intérêt qui mérite le temps de s’arrêter un peu sont chronométrés pour laisser place au groupe suivant.

 

DSC_0091

 

Nous réussissons tout de même à prendre quelques photos, notamment de Cul-de-Sac, la maison où vivent Bilbo et Frodo Sacquet dans les films. Dites-vous bien que la plupart des choses  intéressantes à voir seront les maisons de hobbits et vous n’aurez pourtant pas l’occasion de rentrer dedans, toutes les scènes à l’intérieur des maisons ayant été tournés dans les studios de productions à Wellington.

 

DSC_0099

 

Une maison avec une porte rouge par ci, une autre avec une porte jaune par là, certes ces petits habitats de hobbits sont très charmants et donne vraiment le sentiment d’être dans la Comté, mais après 6 maisons se ressemblant toutes pour la plupart, le lieu perd en magie.

 

 

Vous pourrez malgré tout observer un joli panorama sur les alentours et les champs qui bordent le village des Hobbits. Si vous avez de la chance et que vous tendez bien l’oreille, vous pourrez peut-être entendre au loin le doux son d’un oiseau tractopelle (moi j’ai été gâté j’en ai entendu plusieurs !).

 

DSC_0110

 

Après cette petite balade fort sympathique, direction The Green Dragon pour déguster une bière bonne bière de hobbit (ce qui est fort sympathique aussi).

 

The Green Dragon 

The Green Dragon, ou le Dragon Vert pour mes petites frenchis (mouahahah), est la taverne où nous pouvons voir nos petits hobbits se foutre le crâne en l’air dans les films.

Pour ce qui est de la taverne version touriste, rien de bien foufou. On aurait très bien pu s’imaginer dans une auberge à Lutèce version Astérix et Obélix.

 

DSC_0125

 

Pour ce qui est de la bière, non elle n’avait pas les même proportions que la taille d’un hobbit, c’était une bière d’humain, une bière quoi …

Rien de bien farfelu, une bière anglaise, une pale ale, du cidre, de l’eau ou un café. C’était pas vraiment la tournée des bars aux pays des hobbits donc, surtout que …

… la première bière était offerte, en même temps pour 84 dollars hein, mais malheureusement on n’a même pas pu savoir à combien s’élevait le montant pour une autre bière car il était déjà l’heure de partir, eh oui le chronomètre tourne toujours !!

Le temps de prendre une dernière photo avec une magnifique vue le village d’Hobbiton et pouf le tour est joué, 84 dollars partis en fumée.

 

DSC_0136

DSC_0140

 

En résumé, 2h de visite auquel tu enlèves environ 20 minutes de trajet en bus aller retour, 20 minutes à rester dans la taverne à siroter une bière, ce qui nous fais une « vrai » visite d’environ 1h30 et voilà comment une bonne petite après-midi. Je ne mentionne même pas la chaleur qu’il faisait ce jour là, un vrai four à hobbit, car le temps est une cause extérieur de la visite mais cela a rendu l’expérience encore plus désagréable.

C’est donc un 6/10 que j’attribue à la prestation qu’a fournis Mr Hobbiton dans Danse Avec Les Hobbits (DALH). Ca aurait été un 5/10 si le dernier acte avec la bière n’aurait pas été présenté.

Mais je tiens à la préciser une nouvelle fois, ce n’est là que mon ressenti personnel.

Pour plus de lecture …

En septembre 1998, Peter Jackson et la compagnie New Line Cinema ‘découvrirent’ la ferme Alexander lors d’un vol de reconnaissance à la recherche de lieux de tournages. La construction du site commença en mars 1999. Le premier travail consista en des travaux de terrassement géants effectués par l’armée, qui construisit une route de 1,5 km pour accéder jusqu’à l’endroit choisi et y faire les premiers aménagements.

Puis trente neuf trous de hobbit furent construits en bois brut, en contreplaqué et en polystyrène. Le chêne au dessus de Cul-de-Sac fut coupé et apporté de Matamata. Les fausses feuilles furent importées de Taiwan et accrochées une par une au dessus. Le moulin et le pont à double arche furent construits en contreplaqué et polystyrène appliqués sur des échafaudages. Des joncs furent fauchés dans les marais de la ferme Alexander pour la couverture végétale de l’auberge de Dragon Vert et du Moulin.

Mais lors de le reconstruction en 2009 pour la Trilogie du Hobbit, tout ça fut reconstruit en dur et l’arbre refait en acier et silicone. Cette totale reconstruction prit deux ans. Aujourd’hui l’ensemble est maintenu en état parfait pour que soit préservée la magie de La Comté.

Le tournage de la première trilogie, Le Seigneur des Anneaux, débuta en décembre 1999 et dura trois mois. Le tournage de la deuxième trilogie, Le Hobbit, commença en octobre 2011 et ne dura que 12 jours. Au pic d’activité, il y avait 400 personnes ici, avec souvent Sir Peter Jackson le metteur en scène, Sir Ian McKellen (Gandalf), Elijah Wood (Frodon), Sean Astin (Sam), Ian Holm (Bilbo) et Martin Freeman (Bilbo jeune).

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s