Road trip dans le Coromandel

Après un mois en Nouvelle-Zélande, je me suis dis qu’il était temps de vous pondre un petit article tout beau tout mignon pour vous faire un peu de lecture. Quoi de mieux qu’un petit road trip dans le Coromandel pour ça !

Avant toute chose, situons un peu les choses voulez vous. Nous sommes début novembre et les températures se réchauffent de plus en plus dans le coin, ouais c’est bientôt l’été et noël. Deux mots qui ne vont généralement pas ensemble pour nous petit frenchis que nous sommes, et pourtant on va bien fêter noël en short débardeur tong (le costume du père noël classique en ces lieux) avec un verre d’eau  de vin, de bière, à la main !

Bref, revenons à nos moutons (de Nouvelle-Zélande évidemment),  le Coromandel est une des plus grandes péninsule de la Nouvelle Zélande, située dans le Nord-Ouest de l’île du Nord.

NZ-Coromandel_P

Itinéraire – Road trip dans le Coromandel 

Nous avons décidez de nous allouer environ 4 jours pour la découverte de cette région et de faire principalement les « attractions » les plus connus.

  • Kauaeranga Kauri Trail (Pinnacles Walk) / Cathedral Cove / Hot Water Beach / Karangahake Gorge

Après un trajet de quelques heures, nous arrivons enfin dans le Coromandel, et plus précisément par la ville de Thames qui est considérée comme le point d’entrée de cette région.

Il n’y a pas grand chose à faire dans cette ville, si ce n’est de se ravitailler, la ville possédant de nombreux commerces. Nous y sommes donc resté 4 jours. 4 jours de pur bonheur horreur !

Que voulez-vous, les joies du road trip en van ! Je vous passerais donc les détails du pourquoi on est resté si longtemps dans cette ville (j’ai juste brisé une vitre du van et ca m’a couté la moitié de mon bras droit et grignoté une partie du gauche, voilà voilà).

Je précise bien, c’est une expression pour dire que la réparation de la vitre m’a couté très cher, je n’ai perdu aucun bras en brisant la vitre hein !

Bref, après toutes nos petites broutilles réglées, nous voici en direction du Coromandel Forest Park, et plus précisément dans la Kauaeranga Valley, pour réaliser notre toute première randonnée sur deux jours.

Kauaeranga Kauri Trail (Pinnacles Walk) – Jour 1 et 2

Le Kauaeranga Kauri Trail est une des plus belle randonnée de la région, d’une durée d’environ 12 km et de difficulté intermédiaire.

Pour s’y rendre, rien de plus simple, partez de Thames en suivant le panneau indiquant la Kauaeranga Valley et continuez jusqu’au bout de la route jusqu’à atteindre le Kauaeranga visitor center. Ca y est, vous y êtes.

La randonnée traverse des montagnes et des forêts pour laisser place à la fin à une magnifique vue sur toute la région du Coromandel. La Pinnacles hut et les campsites se situe un peu en avale à environ 45 minutes de marche du sommet. Ce qui laisse tout le temps pour se reposer et allez admirer le sunrise ou le sunset et prendre de jolies photos.

Nous avons donc choisis de prendre l’option campsite pour dormir, pour vivre l’expérience à fond tels de vrais aventuriers se débrouillant par eux mêmes en pleine nature. Bon j’avoue c’est aussi car le prix de la tente avait coûtée bonbon et qu’il faut bien l’utiliser un tant sois peu eheh.

Sac à dos sur le dos (eh non pas sur la tête) , avec la tente, le duvet, le matelas, les vêtements de rechanges, [ … ] , la nourriture, le réchaud (oups), la gourde, nous voilà prêt à partir !

DSC_1482

Nous partons sur les coups de 15h et le temps est magnifique quand nous entamons la rando. Mise en jambe tranquille à travers un chemin plat qui traverse la forêt jusqu’à ce qu’on arrive à une rivière. A plusieurs reprises nous devons traverser des rivières, mais étant donné qu’à certaines périodes de l’année celles-ci peuvent être en crus, il y a toujours un autre accès grâce un pont pour passer au dessus des rivières. Friand de ces petits ponts tout vétustes à l’aspect fragile, et nous considérant un peu comme des vrais warriors, nous empruntons à chaque fois ces ponts.

DSC_1489

DSC_1559

Où j’en étais moi, ah oui ma demoiselle qui est en détresse et qui est à la traine eheh. Il faut dire que ça grimpe pas mal dans le coin, et le joli chemin du début s’est transformé en sentier fait de cailloux et de boues, tout ceci mélangé à l’humidité environnante de la forêt, c’est que du bonheur.

Il faut en avoir dans le cuisseau c’est sur !

Après environ 2h30 de grimpette non stop, nous arrivons à proximité de la Pinnacle hut et de notre campsite qui se trouve juste à côté. Le temps de découvrir un paysage un peu plus dégagé et un peu plus aride.

 

DSC_1498DSC_1490DSC_1503

 

Il est environ 18h quand nous arrivons au campsite, le temps de monter la tente, gonfler le matelas puis hop direction le sommet avec environ 45 minutes de marche pour y parvenir.

Ca grimpe encore plus et on commence limite à regretter le sentier tout pas sympa de tout à l’heure car il faut maintenant escalader la montagne pour parvenir jusqu’en haut. Pour nous aider, des barreaux ont étés incrustés dans la roche pour grimper.

Même pas peur, des warriors je vous dis !

DSC_1543

 

Une fois arrivée au sommet, une vue à 360° sur toute la péninsule du Coromandel s’offre à nous. Malheureusement le soleil étant voilé, nous ne pourrons pas admirez le coucher de soleil.

DSC_1523DSC_1548

Après en avoir pris plein les mirettes, nous redescendons avant que la nuit nous plonge dans le noir complet, et il est déjà l’heure de s’endormir dans notre tente tel de vrais campeurs.

DSC_1552

 

Le lendemain, sens inverse en reprenant le chemin qu’on avait effectué la veille direction le parking où notre cher van (avec une vitre toute neuve ouah !) nous attend.

Prix de la nuit à la Pinnacles hut : 15 dollars NZ

  • équipement : lits, cuisine avec gaz, douches froides, toilettes, … 

Prix de la nuit en campsite : 5 dollars NZ

  • équipement : seulement des toilettes, c’est à toi d’amener le reste (tente, matelas, duvet, …)

 

 

Cathedral Cove & Hot Water Beach – Jour 3

Direction la côte est du Coromandel et plus précisément la ville de Hahei, pour découvrir surement les deux attractions les plus connus de la région.

 

  • Cathedral Cove

Accessible uniquement à pied, ou par la mer, cathedral cove est un petit bijou de nature. Cette arche a été creusée par les eaux après plusieurs milliers d’années et est devenue naturellement l’un des sites néo-zélandais les plus photographiés.

Les amateurs du film (non pas que je le sois, je précise en amont hein) « Le Monde de Narnia : Le Prince Caspian » le reconnaitrons.

Pour s’y rendre, nous avons emprunter à pied le chemin, au départ de la ville de Hahei, qui longe les falaise et forêts, accessible assez facilement et très joli.

Evidemment nous n’étions pas les seules sur la plage pour admirer cette merveille. Le temps de prendre quelques photos, de se poser tranquillement face à la mer et il était temps de partir.

 

DSC_1573DSC_1583

 

Privilégiez le matin aux aurores ou le soir au coucher de soleil, vous serez surement plus tranquille et ferez de plus jolies photos.

On reprend donc la route pour un court trajet direction Hot Water Beach à 8km d’ici.

 

  • Hot Water Beach

Hot Water Beach ne ressemble à aucune autre plage. A première vue, elle n’a rien de particulier. Et pourtant elle figure parmi l’une des attractions les plus touristiques du pays.

La plage la plus populaire de Nouvelle-Zélande reçoit la visite de 700 000 touristes par an.

Des sources thermales d’origine volcanique s’écoulent à une quinzaine de mètres de profondeur : deux fissures souterraines laissent filtrer une eau bouillante qui remonte lentement à la surface. Avec un débit de 15 litres par seconde, l’eau réchauffe le sable et se mélange avec l’eau de mer.

L’idéal pour profiter de Hot Water Beach se situe dans un intervalle de 2h avant ou après la marée basse.

Dès lors, il suffit de creuser avec une pelle pour faire jaillir l’eau chaude. En quelques minutes on peut créer une piscine naturelle, vite transformée en jacuzzi privatif à ciel ouvert.

Evidemment nous on avais pas de pelle, c’est pas grave on s’est dit qu’on creuserait avec nos bols qu’on prend pour le petit déjeuner.

Munis de un bol chacun à la main, nous arrivâmes tout guilleret tout content à la recherche d’un d’endroit où creuser. Bon on a très vite oublier l’idée de creuser avec nos bols (ouais il s’est avérer que l’idée était pourris). Puis surtout que l’endroit était bondé ! Environ une centaine de personnes, toutes agglutinées les unes sur les autres, étaient soit en train de creuser soit allonger dans des petites cavités d’eau. Un spectacle assez marrant à regarder, des dizaines de trous creusés, le tout à quelques centimètre de la mer qui elle était froide.

 

DSC_1615

 

On a donc guettés tels des guetteurs (ouais je sais pas si ça se dit mais je trouvais la formule marrante) que quelqu’un parte pour ensuite lui choper son trou (bizarre dis comme ça …).

Hop ni une ni deux, on voit que quelqu’un part, on se faufile direct pour avoir la place et hop sans avoir creusé, on a un petit jacuzzi pour nous tout seul !

On pouvait apercevoir des bulles provenir du sable remonter à la surface, assez marrant comme phénomène ! L’eau était tellement chaude qu’on pouvait seulement se poser dedans quelques minutes. On avais la sensation d’être deux homards dans une marmite en train de bouillir (si si je vous jure !).

 

DSC_1622DSC_1619

 

Après une quinzaine de minutes à barbotter dans l’eau et quelques coups de soleils, il était l’heure de laisser quelqu’un d’autre se brûler les fesses.

 

 

Karangahake Gorge – Jour 4

Pour finir nous avons décidez de nous arrêter aux Karangahake Gorge, qui sont comme son nom l’indique des gorges.

Pour les rejoindre, prendre la route au départ de Waihi sur quelques kilomètres en suivant les panneaux indiquant les gorges.

Sur les lieux plusieurs balades sont possibles allant de quelques minutes a quelques heures.

Nous concernant, nous avons fais le Rail Tunnel Loop qui est une boucle de 2,5 km réalisable en 1h50 qui vous fais passer dans un tunnel d’environ 1 km, vraiment magique comme endroit. Et nous avons aussi fais le Windows Walk Loop qui est aussi une boucle de 2,5 km réalisable en 1h qui vous transportera à l’époque des mines d’or où vous pourrez explorer des km de galeries (ne comptez pas trouver d’or, je ne pense pas qu’il y en ai encore). Un conseil, prévoyez une torche si vous explorer les mines.

C’est vraiment sympa comme balade, le tout pour pas un rond, vous pourrez admirez de magnifiques paysages ! Je vous le conseille vraiment si vous êtes dans le coin.

 

DSC_0015DSC_0016DSC_0023DSC_0021

 

A suivre …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s